Fragile (01/01/2020)

J'avoue ma sympathie pour le fragile arbuste.
Je confesse vive émotion voyant
le monde le laisser aller si altier,
si libre par-delà tout.

Un monde tel que moi-même,
Roche, masse commandant
Respect,
Crainte,
Prudence à tous
Par mes seuls exploits et victoires,
Le trouve très souvent violent, ingrat
Envers le chétif, le malade, le malheureux.

J'ai pour l'arbuste la sympathie du désert
Pour le dromadaire.
Le courage de continuer au-delà
De la dune prochaine,
Devenue dune lointaine,
Ce courage tient beaucoup de la pierre.


Ada Bessomo




Catégorie : Textes

Dernières Actualités